logo trans
                                       
Acheter un chat de Race                                        
 
    Sachez lire une annonce :
La très grande majorité des éleveurs félins sont des passionnés qui ont à cœur de faire les choses dans les règles de l’art. Mais pour ne pas aller au devant de certaines déconvenues, il est utile de bien vous renseigner et de prendre quelques précautions.
Internet est un outil efficace, mais qui demande du discernement car on y trouve le meilleur et le pire. Aujourd’hui, les éleveurs sérieux, même s’ils ne vivent pas de l’élevage de chats, doivent, dès qu’ils vendent plus d’une portée par an, être déclaré aux autorités sanitaires de leur département (DDPP) et avoir un certificat de capacité et un numéro SIRET. Ces deux dernières informations doivent figurer sur la petite annonce qui propose les chatons. Si le vendeur ne produit qu’une seule portée par an, il est considéré comme particulier et n’a pas à fournir ces indications. En revanche, il doit stipuler le numéro d’identification de la mère des chatons. Attention aux annonces alléchantes et aux prix trop bas ! L’élevage de chats de race est une activité qui coûte cher quand elle est pratiquée correctement et un prix inférieur à la moyenne pratiquée peut réserver de mauvaises surprises !
 
 
    Un chat de race à un pedigree :
 
Assurez-vous que les chatons à vendre ont bien un pedigree LOOF. Sans pedigree LOOF, un chat né en France est considéré comme un « chat de gouttière », même si ses parents ont un pedigree LOOF (loi du 6 janvier 1999, décret du 28 août 2008) et ne peut prétendre qu’à l’appellation de chat de « type » ou chat « d'apparence ». Cette appellation n’apporte aucune garantie, ni morphologique, ni comportementale, mais signifie seulement que le chat ressemble à un chat de race persane ou siamoise, par exemple. Aujourd’hui, l’utilisation du terme « chat de race » pour un chat sans pedigree LOOF est considérée comme une tromperie par les tribunaux et l’éleveur peut être condamné.
Le pedigree LOOF est un document officiel. Demandé par l’éleveur, et par lui seul, son coût global est de 35 €.

 
   Posez les bonnes questions :
 
Par mail ou par téléphone, le premier contact avec l’éleveur est important. Posez les bonnes questions : quel âge a le chaton ? Pourrez-vous voir les parents ? Sont-ils bien inscrits au LOOF ?
Bien souvent, l’éleveur ne fait pas sa demande le pedigree avant les 3 mois de ses chatons, il n’a donc pas le document en sa possession. Mais il doit être capable de vous fournir le numéro d’accusé de réception du LOOF qui garantit que les démarches ont été faites. En tout état de cause, vous devez avoir un certificat de vente qui stipule, outre le prix du chaton, son inscription au LOOF. C’est ce document qui sera votre recours en cas de problèmes ultérieurs.
N’hésitez pas à vous rendre chez l’éleveur : c’est sur place que vous aurez la meilleure idée sur la qualité de vie des animaux et, bien sûr, que vous succomberez au charme de votre futur compagnon !
 
        Qu'est-ce qu'un pedigree :
 
Pedigree est un mot que l’on entend souvent sans toujours en connaître le sens exact. En fait, il s’agit simplement d’un arbre généalogique où sont répertoriés les parents, grands-parents, arrière-grands parents et même, dans le cas du pedigree LOOF, les arrière-arrière-grands parents. En plus des noms de chaque ancêtre, d’autres mentions sont notées comme la race, la couleur ou le numéro d’enregistrement. Le pedigree sert avant tout à la traçabilité. Il est aujourd’hui possible de rajouter des renseignements comme l’identification par l’ADN et bientôt des informations sur la santé permettant de garantir que les chats inscrits sont indemnes de certaines maladies génétiques.

 
Aprés la note du loof.... la mienne :
 

Beaucoup pense que le tarif d'un chaton est excessif.

Il faut savoir que nous avons nos reproducteurs à nourrir, soigner, vermifuger,

vacciner, litière, les tests... 

Puis lors des mises bas, cela ne se passe pas toujours comme on le souhait : césarienne,

manque de lait pour les chatons

A 4 semaines commence la transition vers l'alimentation croquettes. 

Il faut compter le vermifuge tous les 15 jours, les vaccins et rappel.

Les bobos qui peuvent arriver comme une diarrhée, un coup de griffes dans l'oeil, etc....

Et tous ça, jusque 3 mois.

Je ne compte pas le temps que nous passons avec eux.

Pas que pour les jeux mais pour les soins!

Il y a également la déclaration auprès du loof, la tva, impots et charges social;

Alors oui, le tarif peut vous paraître élever!

c'est une passion,  qui ne doit pas nuire à nos chats.

C'est eux qui vivent de la vente de chaton.....

.....nous, on se contente de les rendre heureux!!!

MERCI DE VOTRE ATTENTION!!